Merci pour vos visites. Ce blog est un lieu d'échange et de partage. Vous souhaitez me donner votre avis, poser une question ? J'y réponds avec plaisir. A très vite ! Amitiés jardinières.

jeudi 12 novembre 2015

Le massif Lune, le petit dernier, chouchou de la jardinière, revêt sa parure automnale...


photo prise de l'étage de la maison.

Me voilà de retour sur la blogo après 3 semaines d'absence. Il est vrai que ma présence y est irrégulière. C'est un trait de mon caractère. Je m'engage toujours à fond dans mes activités diverses. J'approfondis, je me documente, j'expérimente, je m'enthousiasme, je me régale intensément, je me réjouis avec gaieté, je partage avec gourmandise. Du coup, je me concentre et laisse de côté pour un temps certains hobbies dont parfois le jardinage, même s'il est devenu, au fil de ces dernières années, un loisir non pas central mais essentiel.

Ceci dit, le jardin des 4 coins n'est pas du tout abandonné ! Que nenni ! Il occupe mes pensées. Avec l'aide précieuse et efficace de Chéri-Chéri, des projets naissent et se concrétisent. Je vous en parlerai plus tard.

Aujourd'hui pour fêter mon retour et partager avec vous une promenade au jardin, je vous propose de m'accompagner dans mon massif Lune, mon préféré. Vous savez le petit dernier, celui qui,  à coup sûr, fait craquer.  C'est d'ailleurs le reproche tendre et gentil que me susurre parfois ma fille vis-à-vis de son plus jeune frère ! "tu l'as surprotégé." tout comme mon massif lune ! :-D

Vous m'accompagnez? 
(photos prises le 1er novembre 2015).

Les numéros de la photo du tout début de l'article, sont repris dans les images ci-après 
et permettent de se situer dans le massif.



1 - Quelques pics bien affutés et les maso peuvent se frotter au yucca et au nolina nelsonii! Adepte de la douceur, j'ai préféré les noyer dans un nuage de Ceratostigma capensis, de Carex Testacea, Verveines de Buenos Aires, Caryoptéris First Choice et Deutzia gracilis On y trouve également en bordure  plusieurs sédums, thyms, origans.
C'est le massif lune qui sert d'écrin à mes iris de créateurs-hybrideurs dont j'ai enrichi la collection en fin d'été. Ils accompagnent avec délectation quelques hémérocalles dont le fleurissement, timide pour leur première année, m'a vraiment séduite. Je n'oublie pas mes belles kniphofia Nancy's red dont la venue récente au jardin nous a bluffés.
A l'extrême droite de la photo, vous reconnaitrez un mimosa 4 saisons dont l'adolescence rebelle nous en a fait voir de toutes les couleurs. Il est reparti avec vigueur au tout début du printemps. Cet enfant terrible semble prendre un nouveau départ. Wait and see. Un peu turbulent aussi et indiscipliné est l'acer palmatum Yeso Nishiki qui a fait ses premiers pas au jardin au printemps. Le mois de septembre venu, il nous a fait une belle crise d'opposition en desséchant son feuillage, nous privant ainsi de sa belle coloration d'automne. Sa jeunesse excuse tout. Tolérants, nous lui avons proposé un menu de choix à base de bochevo, d'eau de pluie dont il est abreuvé depuis quelques jours. Nous le laisserons doucement hiberner jusqu'à sa feuillaison printanière. 

On remarque à gauche un nandina domestica dont le rougeoiement est fortement retardé par la douceur de l'automne.

2 - photo prise de l'étage de la maison.
A droite, se hausse, magnifique et déjà un peu déplumé, le robuste acer campestris et son beau feuillage doré. A côté Hoeria Sextilosa dont les fleurs blanches ont enchanté notre fin d'été. A gauche, se dresse majestueux et fidèle la magnifique floraison de la sauge amistad dont la floribondité nous charme depuis le mois de juin. 


3 A côté de champignons vénéneux posés là par quelques korrigans maléfiques, les anémones défleuries du japon blanches et roses, un hibiscus syrtacus Blue Bird, un cerastostigma capensis. 



A l'extrême gauche, devant le fargésia augustissima, se pavane un joli arbuste au feuillage argenté, vendu pour une myrthe uni. La jardinière, s'étonnant de l'absence de floraison et de fructification, dut se rendre à l'évidence : la belle pudique, saisie d'amnésie, ne dévoilera pas son patronyme. Emus par tant de mystère, devrons-nous continuer à bichonner cette inconnue dont nous aimons la silhouette et le feuillage d'une grande élégance, sans jamais connaître son identité ?

Accepteriez-vous de nous aider à dénouer cette énigme ?


4 - Nous sommes devant le capricieux acer palmatum Yeso Nishiki dont le feuillage prit une curieuse couleur orangée, délaissant sa couleur estivale naturelle rouge bronze. La jardinière espérait toujours découvrir son éclat automnal écarlate quand d'un capricieux retournement de situation, il asséchait son feuillage qu'il avait gardé magnifique tout l'été, buvant avidement l'eau que nous lui distribuions généreusement.

A l'arrière-plan les jumeaux hétérozygotes, Physiocarpus Diabolo revêtant son splendide habit rougeoyant et à sa gauche Dart's Gold dans son pourpoint d'or.


 
5 Le piquant mahonia japonica Charly, chouchou de Chéri-Chéri, dans son écrin de graminées. Non loin, l'hydrangea en tige Limelight et le Physiocarpus Diabolo, désormais tout nu depuis la colère soudaine d'Eole, en début de semaine. A gauche, les tiges disgracieuses de sa majesté....


5 - Sa majesté le roi du massif photographié au tout début octobre dans toute sa splendeur automnale :

Rus Tiphina Tiger Eyes.



surveillé comme le lait sur le feu par la jardinière, en pâmoison à chacune de ses visites. Désormais, des tiges disgracieuses témoignent de la splendeur passée, dépouillée par Dieu Eole, insensible à tant de beauté.

5 - Un instant de grâce sur ceratostigma capensis.
Connaissez-vous le nom de ce beau lepidoptera ?

Tout prés du massif Lune, quelques humains, cousins des chimpanzés, font les fous 
dans un liquidambar en feu. 

-"On se calme pour la photo ?"
- "Bon d'accord mais fais vite".
- "Ouistitiiiiiii...."



55 commentaires:

  1. Coucou amie jardinière ! Quel régal de me replonger dans la visite de ton superbe jardin, toujours aussi beau quelque soit la saison... Tes massifs sont fort bien imaginés et réalisés, et les alternances dans les formes et les teintes des végétaux sont très agréables, bref j'adore !... Bravo Chantal ! J'ajouterai que c'est un plaisir intense de se perdre dans les allées où le temps suspend son vol, où les découvertes s'offrent au regard... un grand merci à vous deux ! Pour l'Heuchère vert acidulé, il s'agit de Lime Ricky (pas trop sûre de l'orthographe !)... Tu pourras me donner l'identité de la succulente dorée ? Merci d'avance chère voisine et à bientôt, gros bisous, Shuki

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Plaisir partagé ma chère Shuki ! c'est si agréable de partager une atmosphère qu'on aime avec des amis sincères ! j'aime tes commentaires constructifs et tes suggestions toujours avisées ! merci pour le nom de l'heuchère, je note tout de suite. Pour le sédum, il s'agit de Lemon Ball. L'autre que je pourrais te donner et qui lui ressemble beaucoup tout en étant plus érigé, c'est le spurium 'Vodoo'. Bises salines de mes marais salants. A bientôt ma chère Shuki.

      Supprimer
  2. Coucou Chantal Hélène...ton massif est magnifique...sous toutes les coutures et tous les angles...Mais je vois une ébauche de gloriette sur ta photo " vue "d'en haut ? Serait ce un nouveau projet, en tout cas si c'est cela : un nouveau super petit coin, au plus près de ton joli massif !!
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. eh! eh! oui j'ai ce projet de gloriette et j'ai voulu le matérialiser par un cordage pour m'habituer à imaginer cette structure qui devra rester légère ! j'hésite encore car je ne voudrais pas alourdir la silhouette du massif lune. A voir donc ! bises

      Supprimer
  3. Impossible de t'aider pour le nom de ta belle inconnue pudique tout d'argent vêtue . Mais par contre, je peux te dire que tes beaux papillons sont des Vulcains (Vanessa atalanta) . Ton massif Lune est de toute beauté . C'est un moutonnement harmonieux, aussi bien pour les coloris que pour les formes . J'adore la vue aérienne sur ta première photo . Alors,cet emplacement délimité, future gloriette ou prairie fleurie ? Je donne ma langue au chat !
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. mince alors ! j'aimerais que quelqu'un trouve le nom de cette plante qui est fort belle. Quant au papillon, merci de lui donner un nom, je vais le rajouter sur l'article. Pour l'emplacement délimité, comme je le disais précédemment à Jacqueline, j'hésite, j'hésite. Bises et merci pour ta visite Jeanne-Marie. A bientôt.

      Supprimer
  4. Ton massif Lune est magnifique, somptueux même dans sa belle tenue automnale.
    Pour ton inconnu, je ne peux t'être d'aucune aide.
    Je me régale de tes commentaires humoristiques.
    Bises et bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Sylvaine ! j'aime vivre gaiement et même quand la vie me chamboule, je garde le rire et l'amour de la vie comme une sorte de distance vis-à-vis des évènements. Le jardin pour cela est aidant et ressourçant. Je t'embrasse. Merci pour ta visite. A bientôt.

      Supprimer
  5. Il est sublime ce massif, tant de variétés qui se marient admirablement bien, j'en reste baba et je me sens toute novice dans l'art du jardinage.
    Pour ta belle inconnue au feuillage argenté, je suggérerais éventuellement un eucalyptus. Au vu aussi du peu d'écorce qu'on aperçoit; les feuilles des eucalyptus sont rondes jeunes et s'allongent par la suite. Mais ma pousse jardinière saurait t'en dire plus, c'est son dada la reconnaissance des végétaux et il y excelle, sans fausse modestie de la part de sa vielle branche de mère.
    Bon je te bise du sud toujours ensoleillé mais tout doucement plus frisquet, enfin.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toi Sabina toute novice allons donc ! mes connaissances du jardin ne datent que de 5 ans, à la création de ce jardin. Et encore je pourrais dire 3 ans car au début j'étais en plein cafouillage, j'ai fait des bêtises d'achat et ai perdu un certain nombre de plantes.
      Zut alors si c'est un eucalyptus ! je m'inquiète vu la grandeur de la plante à maturité. Un pépiniériste m'a dit, un jour, qu'il faillait le planter en isolé car ses racines produisaient une substance toxique pour les plantes compagnes. Je vais voir cela de près. Si ta pousse jardinière pouvait m'en dire plus, cela serait super !!! Je t'envoie des bizh ensoleillées de ma Bretagne Sud toutes enrosées du sel de mes marais salants. A bientôt

      Supprimer
    2. Il est vrai ce que ton pépiniériste t'a dit, mais si tu veux le garder petit et les feuilles rondes taille-taille et taille, il le permet. La production de la substance est vraie aussi et si c'est vraiment un eucalyptus il drageonne, attention.
      Mais je vais demander à pousse de jeter un œil. Si tu pouvais m'envoyer une photo de + près de son feuillage et de son tronc par la boîte mail ce serait sympa. Cela lui permettrai de faire un diagnostic à distance.

      Supprimer
    3. Je t'envoie une photo demain. Merci. Bises

      Supprimer
  6. Oh mon dieu ! Chantal, c'est absolument sublime ! Tu nous concentres sur le massif Lune mais j'ai bloqué aussi sur la photo de l'étage qui offre une vue générale superbe et donne à penser que tes 1500m2 sont idéalement répartis devant la maison. Me trompe-je ?
    Pour ton arbuste à feuillage gris, je ne le vois pas d'assez près mais il me rappelle celui que je viens d'installer : le goyavier ou feijoa ; moui sauf que le feijoa fleurit et si tu dis que ton arbuste n'a pas fleuri, ça ne colle plus. Bref, je patauge non pas dans la semoule mais devant mon écran. Sinon, je vois ton beau mahonia et c'est marrant parce que j'ai envie d'en mettre un en ce moment...Quant au rhus Tiger, ça y est : mon pote Daniel Lys vient de m'en offrir une belle bouture ! Chic ! Pour le reste de tes plantes, que veux-tu que je te dise ? Je bisque devant ta sauge Amistad et tes yuccas et tes acers et....tout, quoi ! Comme Jacqueline, je vois parfaitement les marques d'une gloriette ; ha ha, est-ce que bientôt, les jolis petits chicoufs vont faire risette à l'ombre d'une glycine ? :-) Je t'embrasse fort Chantal et encore chapeau pour ton goût sans faille au jardin : une oeuvre d'art...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. alors Aline, comment te dire ? tu vois la haie que je suis en train de recomposer d'ailleurs (côté cèdre derrière le banc et le numéro 5 de la photo) ? et bien derrière cette haie, le terrain ne fait pas partie du jardin. Ce dernier est tout autour de la maison. Un jour que j'aurai un peu de temps, j'essaierai de faire un plan de l'ensemble ce qui permettra à chacun de se faire une meilleure idée.

      Pour le mahonia, n'hésite pas. Sa jolie floraison d'hiver et la fructification qui suit est un enchantement. Les fruits sont d'ailleurs comestibles et font de délicieuses confitures.

      Quant à la gloriette, j'hésite (voir réponse aux com. plus haut). Une glycine à l'assaut d'une gloriette pourquoi pas ? J'adore cette plante que je n'ai pas encore au jardin. J'ai juste peur d'alourdir la vue. Qu'en penses-tu ?
      Peut-être un jour viendras-tu faire un tour en Bretagne et tu verras de visu :-D. Je suis touchée par tes compliments mais tu sais je tâtonne beaucoup. Je reconnais que le résultat nous plait bien. Tant mieux si mes copinantes apprécient, cela fait plaisir c'est sûr.

      Bizh et à très vite.

      Supprimer
    2. coucou Chantal -Hélène à propos de ta future gloriette , bon choix de l’emplacement , mais la glycine à l'assaut de la gloriette ! en effet il s’agit bien d'un char d'assaut qui détruit tout : il faut des supports yper costaud pour résister à une glycine qui s'enroule , tord ferronnerie ou bois !! et pourquoi pas une gloriette vivante en osier tressé , c'est du travail au départ , mais l’entretien est facile ,,,
      bonne journée , bises

      Supprimer
    3. Merci Marie Jo de me ramener les pieds sur terre ! je crois qu'en effet une clématite par exemple serait un choix plus sage et plus aéré. Belle idée que ta gloriette en osier. Mais sur un sol sec, est-ce possible ? Bises

      Supprimer
    4. recoucou ,, c'est vrai que le saule aime beaucoup l'eau , mais d'un autre coté , il n'en faut pas trop lorsqu'il est employé en structure tressés pour ne pas être envahissant ,,, dans le style de ta petite table et chaise se serait joli aussi une gloriette en fer forgé , d'autant que derrière tu as un banc de bois cela diversifierait , en tout cas tu as bien choisi l'emplacement , çà va donner de la hauteur à ton massif lune
      bises

      Supprimer
  7. Quelle belle visite dans ton jardin! La sauge Amistad vient de trouver refuge chez moi. J'ai hâte de la voir en fleurs l'an prochain... mais ne brusquons pas les choses. Le rhus devrait en grandissant adopter une silhouette attrayante en toutes saison. C'est vrai que dans son jeune âge les branches ne sont guère belles, mais ça va venir. C'est même à mon avis un des principaux atouts des rhus: leur belle silhouette en hiver. Moi aussi, je trouve magnifique la vue en surplomb de ton massif. Merci de nous régaler de belles photos et de commentaires malicieux. Bisous Chantal.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Super si le rhus garde une jolie silhouette en hiver car franchement sans vouloir le vexer, il fait pitoyable depuis que sa belle feuillaison a disparu. On dirait un vieillard rabougri ! donc je garde dans ma mémoire ton pronostic réconfortant.

      Heureuse que la vue du jardin te plaise. Je t'embrasse fort et te dis à très vite Michèle.

      Supprimer
  8. la sauge me plait beaucoup je veux remanier un massif en bleu
    a bientot

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. alor n'hésite pas Annie. Je trouve que cette sauge est un cadeau du ciel. Bises

      Supprimer
  9. ah oui une promenade matinale si agréable! ton massif lune est particulièrement réussi, tes plantes de collection sont très originales, j'espère les voir un jour!!
    tes érables me donnent fort envie!
    j'ai pensé comme Sabina, à un eucalyptus, cet arbre ressemble fort aux miens, mais il est difficile de voir avec un plan si large. Attention, si c'est cet arbre, il pousse à 30 mètres!
    ta prose me plait toujours autant, je t'embrasse ma chère Chantal
    bon vendredi (13)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ma chère Cathie ! heureuse de ta visite ! bien sûr que tu verras ce jardin. C'est à toi de le décider ! Tu es toujours la bienvenue ici. Tu sais, la seule chose à faire est de décider d'une date car sinon les évènements ne se font pas.

      Merci de me réconforter avec l'hypothèse de l'eucalyptus ! (éclat de rire) En fait, en posant la question, je craignais la réponse d'autant que comme une petite insouciante que je je suis parfois, j'ai acheté un eucalyptus ugni à l'automne car j'adore cet arbre. Je l'ai pris sur les conseils d'une pépiniériste lors d'une fête des plantes car elle m'assurait que je pouvais le contenir en le taillant à ma guise. Je m'en suis ouvert à un pépiniériste proche de chez moi qui m'a affirmé le contraire et m'a même assuré que cette plante produisait des toxines qui empoisonnaient les plantes compagnes. Or j'ai eu la bonne idée de le mettre en plein dans mon massif d'agapantes !!! Bref, il va falloir que je me renseigne de très près et déplace sans doute ces beaux spécimens.
      Je t'embrasse fort ma chère Cathie ! je te souhaite moi aussi un bon vendredi 13 et te dis à très vite.

      Supprimer
  10. Je sursois: c'est très réussi et je comprends que tu le chérisses ce massif au si joli nom... Beaucoup de diversité, mais le tout reste très cohérent! Du grand art, bravo!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci merci Gine. Je t'embrasse. A très bientôt.

      Supprimer
  11. commencer un commentaire par Waouuuu t'aurais peut être fait sourire, mais je dois dire que la première photo met en haleine pour la suite de la visite, grand dieu, c'est grandiose dirait l'ami jardin, une tuerie dirait l'autre gourmande... je serais un peu des deux pour ce qui me concerne (rires)
    Ton papillon est sans doute un vanessa atalanta plus communément appelé vulcain, plus d'infos sur ce lien https://fr.wikipedia.org/wiki/Vulcain_(papillon) ou ici ou tu pourras aussi en trouver d'autres, qui sait http://www.haute-marne.chambagri.fr/kit/fileadmin/documents/env_fic/biodiversite/papillons_guide.pdf
    par contre je suis déçue, tu as mis deux 5, ça ne va pas le faire du tout ;-)
    allez ,j'arrête de te taquiner et je file, j'ai des trucs à faire au jardin
    Gros bisous Chantale, profite bien de ton paradis végétal

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui cela m'aurait fait sourire et m'aurait privée de ton commentaire détaillé. Merci pour la dénomination du papillon. J'irai voir sur le site dont tu me donnes le lien car en matière de reconnaissance des insectes je ne suis guère expérimentée. Quant aux deux 5, en fait, je sais à peine compter, ça y est maintenant tout le monde va le savoir et le remarquer !!! merci Christine :-D

      Merci beaucoup pour ta visite et ton humour ! travaille bien au jardin et rapporte nous-en de belles photos. Nous tes aminautes on adore ça.
      Bises et à bientôt.

      Supprimer
  12. magnifique massif ou le mélange de couleurs et de formes est cohérent , mais ce n'est pas un jardin , c'est un parc ou l'on ne voit les limites , je supose que tu es au milieu des marais !!! belle immensité paysagère !!! bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. non, non Mariejo, je n'habite pas dans un parc. La délimitation du terrain est la haie dont je parle à Aline Egécrié dans un commentaire précédent. Par contre, il est vrai que j'habite tout près des marais salants et de l'océan ce qui rend l'environnement prodigieux ! Belle journée à toi. Bises

      Supprimer
  13. et bien ... après avoir été soufflée par la beauté de ta première photo, je suis soufflée par la rapidité avec laquelle ton massif a poussé !!! tout prend sa place harmonieusement et voilà une belle idée que d'installer une gloriette qui complèterait l'ensemble !!!! je pense moi aussi que ton bel inconnu pourrait bien être un eucalyptus .. à suivre !! quel retour en fanfare !! bravo la jardinière pour ce joli travail et surtout ce beau résultat !!! bises tout plein !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. coucou Nathalie ! C'est vrai que nous aussi sommes étonnés par la rapidité avec laquelle ce massif s'est développé. Je mettrai un jour ou l'autre en ligne l'avant-après toujours intéressant à voir ou revoir. Il est vrai que notre sol pauvre a été fortement amendé lors de la conception du massif. Nous y avons enfoui du compost maison, du fumier de cheval et des algues fraîches bien décomposées par nos soins. Nous y ajoutons de temps à autre du bochevo au pied des plantes gourmandes. Comme quoi même sur un terrain inhospitalier on arrive à des résultats sympas. Notre principale difficulté est la sècheresse car nous voulons planter écologique et économe en eau. J'ai du mal à accepter qu'alors que des hommes et des femmes souffrent tellement de ne pouvoir manger à leur faim par manque d'eau, nous utilisions ce cadeau de la terre pour des jardins d'agrément. Nous arrosons donc avec beaucoup de parcimonie quand vraiment nous risquons de perdre une plante ou au tout début de sa plantation. Bien évidemment, je tiens compte de ce paramètre dans le choix des espèces même si parfois je craque par exemple pour des espèces demandeuses d'un peu de fraîcheur.
      Quant au bel inconnu ! ouh! si c'est un eucalyptus, quelle bêtise mais bon ce qui me rassure tout d'un coup c'est qu'il est sur tige. Ce point peut peut-être freiner sa croissance ? qu'en penses-tu ? et vous mes aminautes, ma remarque vous parait-elle fondée?
      Je t'envoie des myriades de bises salines de mon bel océan.

      Supprimer
  14. Coucou Chantal, pour avoir vu ta plante mystère en vrai, je confirme le commentaire d'Aline, il s'agit bien d'un Feijoa sellowiana (goyavier du Brésil), qui ne fleurit ni ne fructifie chez toi parce qu'il n'est hélas pas autofertile (c'est la raison pour laquelle je n'ai pas craqué dessus, n'ayant pas la place d'en mettre deux). En tout cas, l'automne avancé n'a rien ôté à la beauté de ton jardin !
    Je profite de ce commentaire pour te reparler du bananier pourpre qui t'avait fait craquer à la Folie des plantes : j'ai vu l'oncle de mon mari hier, et le sien est en pot ; pendant la belle saison, il enterre le pot dehors (ce qui fait que je l'avais cru en pleine terre), puis il attend la toute première gelée, qui va logiquement abîmer son feuillage : alors, il coupe les feuilles et le rentre dans son garage jusqu'au printemps suivant. La première année, il l'avait mis dans sa véranda, mais du coup il a "filé" en faisant de longues feuilles toutes fines qui se sont cassées dès qu'il l'a ressorti dehors... Depuis qu'il passe l'hiver au garage, il est splendide tout l'été ! Toutefois, le tonton qui a étudié l'horticulture pense que chez toi, en terrain très drainant et en bord de mer, il pourrait sans doute rester en pleine terre, quitte à l'habiller d'un voile d'hivernage quand il fait vraiment froid.
    J'espère que ça t'aidera et que toute ta petite famille se porte bien. Plein de gros bisous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis bien contente de voir que tu confirmes ce que tu m'avais dit lors de ta visite. Je n'avais pas noté le nom que tu m'avais indiqué et du coup je m'interrogeais toujours.Dommage de ne pas le voir fleurir. En fait, si je comprends bien pourquoi je n'ai pas de fruit (pas de fertilisation) je devrais quand même avoir une fleur, non ? quelque chose m'échappe dans la logique. Peux-tu compléter ton info Sophie SVP (si tu repasses par là) ? Quant au bananier pourpre sur lequel j'avais craqué à Nantes, je te remercie de me rapporter l'expérience de ton oncle par alliance. Merci à lui de me permettre de me lancer dans l'aventure au printemps prochain. Je suivrai sa méthodologie. Bises à toi et à tes petits. Un grand merci à tonton.:-) A bientôt

      Supprimer
  15. Bon retour de vacances,
    On sent bien que ce massif est ton petit chouchou avec cette petite table à une chaise dans laquelle, j’imagine, tu t’installes telle une chef d’orchestre devant cette bande joyeuse pour trouver l’harmonie parfaite de quelques coups de baguette « magique ». :)))
    Un superbe billet rempli d’humour. Par chez nous aussi, les lutins jouent des tours, mais ils apparaissent surtout dans le temps de Fêtes… :))
    Bonne journée, gros bisous ♥♥♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah Esher, me voir en fée dotée de sa baguette magique à dynamiser mes plantes et les entraîner dans une danse endiablée ! voilà qui me convient ! et cela va bien amuser mes chers chicoufs!!! Gros bisous à toi ! à bientôt !

      Supprimer
  16. L'humour accompagnant les photos, j'adore ! cela rend l'article si gai à lire.
    Superbe massif bien coloris, magnifique agencé et bravo pour les coloris.
    Allez je ne dirai pas Ouistiti mais Ouf Ti !
    A bientôt.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Siam. Ravie de partager ce moment avec toi. Je penserai à ton Ouf Ti lors de la prise de mes prochains portraits. Bises

      Supprimer
  17. Il est magnifique ce massif de la lune et j'aime bien cette vue d'ensemble prise de l'étage. Je tombe en admiration devant le rus tiphina tiger eyes. Une vraie merveille ! Bon retour a la blogosphère et bonne soirée. Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ce rhum ! il me comble ! je t'embrasse Judith. A bientôt.

      Supprimer
  18. Ton massif sélène est une belle réussite et le cadre de ton jardin est superbe .
    Je ne comprends pas pourquoi ton Goyavier du Brésil ne fleurit pas car même s'il ne donne pas de fruits il fleurit , en tout cas le mien fleurit mais n'a jamais donné de fruits mais je vais lui mettre de l'or brun et bien m'en occuper et on verra l'année prochaine comment il va réagir .J'ai l'impression que tu vas faire une terrasse pavée là où il y a la petite table et la chaise .
    En tout cas tout est beau et les futurs projets vont encore embellir ton jardin .
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah Marithé ! je m'interrogeais justement sur la floraison suite au commentaire très informatif de Toutpetit. Je ne comprends pas qu'il ne fleurisse pas. Peut-être effectivement devrais-je lui donner plus à manger et pourtant la terre de ce massif a été fortement amendée lors de sa création. Quant à la terrasse, ce sera effectivement soit la mise en place de cette idée, soit celle de la gloriette. Bises

      Supprimer
  19. Tes inconnus sont identifiés, mon commentaire est tardif. Ton massif lune s'est rapidement développé. Ses floraisons bleues foncées évoquent un ciel nocturne. J'aime beaucoup sa densité. Comme toi, j'attends beaucoup de mon kniphofia 'Nancy's red'. Ainsi tu as planté de nouveaux iris... Cool ! Je me délecte déjà de pouvoir les admirer au printemps. Toujours dans les tons de bleus ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui il s'est fortement développé alors que la terre de mon jardin est plutôt pauvre. Comme quoi l'amendement bien conduit est vraiment la bonne solution. Comme tu le sais, j'adore le bleu mais il faut le faire chanter avec d'autres couleurs comme par exemple celle des kniphofia. Oui j'ai planté de nouveaux iris, j'essaie de sortir du bleu mais pas facile dans mon cas. Je ferai un billet là-dessus prochainement et tu verras mes choix. Bises Magali.

      Supprimer
  20. Quel magnifique massif! Présenté dans les mondres détails c'est une vraie joie pour nous jardiniers.
    J'adore ses couleurs.
    Bises et bon week-end.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'ai essayé d'être précise car je sais combien j'aime aussi chez les jardinautes bénéficier de leurs précieux conseils et idées de création de massifs. Heureuse que tu apprécies Lys. Bises et belle semaine !

      Supprimer
  21. Superbe cette vue prise de l'étage. Un massif joliment fleuri. Une petite terrasse ou une gloriette....pourquoi pas. Je pense que ce serait un plus. Selon moi, les petits coins repos sont toujours les bienvenus. Même si ils ne servent pas toujours au repos de la jardinière qui bien souvent n'a pas le temps ou ne prend pas le temps d'en profiter :). Bon w-e.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais Wivina, je prends de plus en plus le temps de profiter du jardin et de m'asseoir dans ces coins repos pour lire ou me poser... Dans la vie, je prends de plus en plus le temps de profiter de l'instant présent, en douceur et plus dans l'hyper-activité qui fut très longtemps ma marque de fabrique. Je t'embrasse.

      Supprimer
  22. Tu as un super panorama vu du haut. Tes massifs sont trop beaux avec toutes ces déclinaisons de couleurs. Bonne soirée biz. Vanessa

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'on est gâté avec ce bel environnement. Du coup, cela a inspiré le style de jardin et de plantation. Bises

      Supprimer
    2. Ta première photo .... c'est waouh ! quelle vue tu as de là haut !
      mais dis moi tu ne jouais pas toi aussi les Ouistitis pour prendre cette photo ? j'espère que tu étais à l'étage bien sage avec ton appareil ;)
      Ton massif lune est superbe, les couleurs, les plantes sont choisies avec soin. Ce massif a pris de l'ampleur et cette saison doit te combler.
      Des coins repos, des coins repas bien agréables pour la petite famille.
      Mes yeux curieux ont de suite vue sur la 1ère photo un beau rond d'herbe plus haute sous la table et la chaise, j'imagine qu'il y a une signification à moins que Mr Chéri Chéri se soit amusé à taquiner sa jardinière bien aimée ....
      Bonne semaine

      Supprimer
    3. ha ! ha! ha! non je n'étais pas à l'étage mais face aux ouistitis qui ont eu du mal à se poser un bref instant pour la photo. Quant au rond d'herbe plus haute, cela fait un moment que je réfléchis soit à une petite terrasse en bois ou pavée, soit une gloriette légère. Je me laisse un peu de temps avant de décider, trop occupée à d'autres projets. Bises Caroline, à bientôt !

      Supprimer
  23. je me souviens de mon frère aîné où la première fois il est monté aussi sur un arbre qu'il s'est retrouvé à l'hosto...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci pour tes encouragements :-D moi qui flippe à chaque fois que je les vois monter sur l'arbre ! mais leur joie me permet d'évacuer ma peur sachant que les consignes de prudence leur ont été données préalablement !!! A bientôt.

      Supprimer
  24. Ton banc me laisse rêveuse...et pas que lui, bien sûr!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. t bien viens tailler une pt'ite bavette, Cécile ! Bises

      Supprimer

Si besoin, voici un petit mémo pour vous aider à publier votre commentaire :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte Google ou blogger, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) En cliquant sur le lien "être informé", vous serez prévenu(e) par mail de l'existence d'une réponse.
4) Cliquer sur Publier enfin.

Vos commentaires me sont précieux pour me permettre de mieux vous connaître, pour échanger, partager, discuter.
Je remercie également ceux qui passent, lisent sans avoir envie de laisser une trace de leur passage ou ceux qui m'écrivent par mail. Peu à peu, j'espère leur donner envie de participer aux échanges. Je vous embrasse. A bientôt.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...